traduire en:

1. Aria pour Cantata Yu. SHAPORINA

(Mariée en attente pour le marié)

Je vis dans un monastère isolé
en jours, en cas de chute des feuilles.
Je sors et debout sur le pont
Et je regarde les fleurs de la rivière.

Et je regarde les brumes et fumées,
A partir de celle de la distance brumeuse
une succession de tendu, comme autrefois,
oies, cygnes, que žuravli…

Donnez des ailes volontaires,
oies, cygnes, que žuravli…
frère, quand mes appels
Il reviendra de loin donné?

Christ, nuits noires et jours
Vous gardez mon fiancé,
vous défends de flèches de l'ennemi,
Vous sauver de son épée…

3. XI. 1919

2. CHOEUR Tatars pour Cantata

aller siècle…
rivière en cours d'exécution…

Le disque de la terre, noir, champs vides…
bruyantes fêtes…
feux crépitant…

bourdonnement loin, se transforme en poussière, La terre tremble…
Et la chaleur des feux
Au milieu de ses pairs -
Et plus loin l'appel - sur la lutte - un combat - ennemis Razi!

Le tintement des épées, dans Koney de seigle, dans un flamboiement de broni
pour la bataille, pour balayées - à la poursuite, à la poursuite de la, à la poursuite de la!

Swords flèche dans la brume nocturne!..
ennemi Dobey, chasse, voler, quai!..
temps, Rubi, quand, serré, hleshti!..

14. XI. 1919

La plupart des versets Lire bloc


Tous les poèmes d'Alexandre Blok

Laisser un commentaire