Je me promène dans les murs du monastère…


Je me promène dans les murs du monastère,
moine sombre et sombre.
Une petite lueur de l'aube pâle, -
Je regarde des flocons de neige clignotants.

frère, nuit, l'aube pâle
Sur notre sombre du Nord.
Dans zone Nommé
Dumas dévots obstinés.

La même neige - plus blanc
robe Pristine et éternelle.
Et pour toujours pâles bougies de cire,
Et gris-rails.

Je suis surpris les murs froids locaux
Et la vie obscure de la pauvreté.
Il me fait peur prisonnier endormi
Et frère pâleur.

Aube devoir pâle et nuit,
Comme le nombre de Zautra et le dîner.
frère, Je suis moi-même pâle, comme la neige,
Dans une pensée amère pauvre cœur…

11 juin 1902. AVEC. Chakhmatovo

Taux:
( Pas encore d'évaluations )
Partage avec tes amis:
Alexander Blok
Ajouter un commentaire